Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

SOMMAIRE

Produit phare de l’épargne, l’assurance vie est plébiscitée par les Français. L'encours total des contrats avait ainsi atteint, en 2018, 1.737 milliards d'euros, soit une progression de 3% sur un an. Cet engouement est donc remarquable. Si certains détiennent un contrat, d’autres en possèdent deux, voire plus. Est-ce vraiment une bonne idée ? Décryptage.

Une assurance vie pour transmettre son capital

Un contrat, c’est bien, mais deux, ne serait-ce pas encore mieux ? Considérée comme un placement fructueux, l’assurance vie est un outil de transmission de patrimoine particulièrement efficace. En effet, sur le plan successoral, il est important de bien choisir ses héritiers. C’est possible notamment grâce à la « clause bénéficiaire », incluse dans le contrat d’assurance et modifiable à tout moment. Il peut donc être tout à fait pertinent de vouloir détenir autant de contrats que l’on souhaite compter de bénéficiaires.

Principal avantage de cette répartition : personnaliser le contrat et l’adapter à chacun des bénéficiaires sans que l’un ne sache ce que le souscripteur a décidé pour l’autre. Une stratégie qui peut s’avérer efficace, notamment en cas de mésentente entre plusieurs bénéficiaires, notamment dans le cadre d’une succession.

Souplesse et flexibilité

En outre, avoir un deuxième contrat d'assurance permet aussi davantage de flexibilité, pour diversifier les projets que vous souhaitez voir concrétiser. Vous pouvez donc ouvrir un contrat pour financer les études de votre enfant, et un autre pour anticiper la retraite qui arrive à grand pas.

De plus, en souscrivant plusieurs contrats d’assurance vie, vous avez la possibilité de segmenter vos supports sur plusieurs comptes selon leur niveau de risque. Par exemple, vous pouvez isoler d’un côté la part en unités de compte et de l’autre le fonds en euros. Libre à vous donc de dynamiser votre épargne selon votre stratégie et ce que vous en attendez. La multiplicité des contrats permet ainsi à l’épargnant de répartir les risques sur ses différents contrats.

Sécuriser vos placements

Il est également préférable de diversifier son capital dans plusieurs compagnies, ce qui, au final, permet de sécuriser vos placements et donc de mieux vous protéger, notamment si l’une ou l’autre d’entre elles venait, par exemple, à traverser de sérieuses difficultés qui impacteraient vos placements. Ne pas mettre ses œufs dans le même panier s’avère ainsi un gage de prudence et de sagesse à la fois.

Par ailleurs, optimiser ses investissements en leur donnant également davantage de lisibilité est une opération assez efficace pour le contractant. Une stratégie payante qui, à long terme, permet de mieux sécuriser son capital.

Enfin, s’il n’y a pas de limite d’âge pour ouvrir un nouveau contrat, il peut s’avérer judicieux d’en souscrire un, même après 70 ans. En effet, si l’imposition au barème des droits de succession s’applique au-delà d’un abattement de 30 500 euros, les intérêts sont totalement exonérés de droits de succession.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Rapport du contrat d'assurance vie à la succession, le vision de l'avocat
 
L'assurance-vie : quand les faits parlent d'eux-mêmes
 
L'assurance-vie : très difficile à contester
 
Assurance-vie : attention à la requalification en donation indirecte
 
Assurance-vie : la révocation pour cause d'ingratitude
 
Comment réintégrer le contrat d'assurance-vie dans l'actif successoral ?
 
Assurance vie : les primes manifestement exagérées doivent porter atteinte à la réserve héréditaire
 
Bénéficiaire d'assurance-vie, quel délai pour réclamer son dû ?
 
Assurance-vie : en l'absence de bénéficiaire au moment du décès, le capital entre dans la succession du défunt
 
Clause bénéficiaire, testament olographe : assurance-vie hors succession?
 
Héritiers : l'importance de vous renseigner sur l'existence d'un contrat d'assurance vie
 
Intégration de l'assurance-vie à la succession : de la réponse Bacquet à la réponse CIOT
 
Euro-croissance : la naissance d'un nouveau contrat d'assurance-vie
 
Contrats d’assurance-vie : fiscalité et contrats non réclamés quelles sont les nouveautés ?
 
La modification de la clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie peu de temps avant le décès est-elle valide ?
 
Primes manifestement exagérées : comment contester un contrat d’assurance-vie ?
 
Contrats d’assurance-vie : le souscripteur peut-il agir contre son assureur ?
 
Comment contester les sommes perçues par le bénéficiaire d’une assurance-vie ?
 
Assurance-vie, l’importance de la rédaction du testament
 
Assurance-vie, comment exercer sa faculté de renonciation ?
 
Décès du conjoint du souscripteur, que devient l’assurance-vie ?
 
Loi Sapin 2 : pour paraphraser le Canard enchaîné « assurance-vie, ça sent le sapin »
 
Assurance-vie et SCPI : pourquoi allier ces deux placements ?
 
Impôt sur la fortune immobilière : quels changements pour l’assurance vie ?
 
Choisir l’héritier bénéficiaire de l’assurance vie
 
Assurance-vie : sport préféré des français !
 
Fiscalité sur l’assurance vie
 
Fiscalité de l’assurance-vie : point d’étape
 
Assurance-vie et succession : comment ça marche ?
 
Assurance vie - Succession
 
Bénéficiaire d’une assurance-vie : comment faire valoir mes droits ?
 
Assurance vie ou PEA ?
 
Choisissez vos héritiers grâce à l’assurance vie
 
L’assurance vie peut-elle financer votre retraite ou est-elle un placement liquide ?
 
Les avantages fiscaux de l’assurance vie : est-ce pour longtemps ?
 
Assurance vie : ce que change la loi Pacte
 
Testament et assurance vie : comment ça marche ?
 
Assurance vie : peut-on privilégier un héritier ?
 
Assurance vie : quelle imposition pour vos ayants droits ?
 
L’assurance vie est-elle hors succession ?
 
Assurance vie : comment sont calculés les droits de succession ?
 
Assurance vie, quelles démarches à faire pour un bénéficiaire ?
 
Investir en assurance vie : le bon choix
 
Assurance vie, comment récupérer son argent ?
 
Comment ouvrir un compte assurance-vie à un mineur ?
 
Comment bien diversifier son contrat ?
 
Assurance vie, peut-on déléguer son contrat ?
 
Assurance vie : quelle fiscalité avant 8 ans ?
 
Peut-on résilier un contrat d’assurance vie ?
 
Assurance vie : faut-il ouvrir un contrat après 70 ans ?
 
Obtenir une avance sur une assurance vie : est-ce possible ?
 
Assurance vie, les nouveautés en 2019
 
Assurance vie, quid en cas de décès ?
 
Y a-t-il un délai de prescription en assurance vie ?
 
Bien choisir son mode de gestion de l’assurance vie !
 
Comment obtenir l’argent d’un contrat d’assurance-vie oublié ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris