Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

SOMMAIRE

Détenteur d’un contrat d’assurance vie, vous estimez que votre assureur ne remplit pas ses obligations contractuelles à votre égard. Vous pouvez ainsi intenter une action en justice à son encontre. Mais attention, le délai pour agir dans ce type de situation est souvent court et contextuel. Éclaircissements.

Qu’entend-on par prescription ?

De manière générale, un délai de prescription est le temps au-delà duquel l'auteur d'une infraction ne peut plus être poursuivie. En droit, ce terme désigne la durée au-delà de laquelle une action en justice, civile ou pénale, n'est plus recevable. Qu’en est-il en matière d’assurance-vie ? Quel est le délai pour que le souscripteur agisse contre son assureur ? Dans ce secteur bien spécifique, le délai de prescription est un délai au-delà duquel un bénéficiaire ne peut plus engager d’action contre sa compagnie d’assurance.

Agir contre son assureur : suis-je soumis à la prescription biennale ?

Selon l’article L114-1, alinéa 1 du Code des assurances, « toutes actions dérivant d’un contrat d’assurance sont prescrites par deux ans à compter de l’événement qui y donne naissance ». C’est ce que l’on appelle couramment la prescription biennale. Passé ce délai de deux ans, l’épargnant ne peut donc plus en principe poursuivre son assureur en justice pour lui réclamer le règlement d’indemnité. Tout comme l’assureur, lui aussi engagé à respecter ce délai pour obtenir tout versement émanant du client.

Toute règle a cependant ses exceptions. Et le délai de prescription s’allonge alors considérablement selon les situations et les contextes. Plusieurs possibilités existent en effet et peuvent donner libre cours à l’interprétation.

Quelles sont les exceptions à la prescription biennale ?

Si l’action portée en justice est à l’initiative de l’assureur, le délai de prescription prend alors des allures d’éternité : 10 ans. Mais attention, celui-ci ne peut poursuivre que le bénéficiaire, et non le souscripteur. Pour rappel, la « clause bénéficiaire », incluse dans le contrat d’assurance désigne nominativement les personnes auxquelles le capital du souscripteur sera attribué.

Le délai est également porté à 10 ans si le contrat porte sur les accidents de personne et à condition que le bénéficiaire soit un ayant droit de l'assuré.

Autre cas de figure : si l’action est engagée par le bénéficiaire, le délai passe automatiquement à 30 ans. Attention, cette liste d’actions, qui ne peut s’appliquer à la prescription biennale, sont calculées à partir de la date du décès de l'assuré.

Tentez la voie amiable !

Pour bien saisir les contours du délai de prescription, il est essentiel de déterminer avec exactitude le point de départ de « l’évènement donnant ainsi naissance à l’action ». Cela peut être, par exemple, la date d’échéance de la prime.

Bien sûr, avant de saisir les tribunaux, il est toujours possible de pouvoir régler son litige avec son assureur. Il est même judicieux de négocier ou de saisir un médiateur pour tenter de trouver une solution qui convienne à toutes les parties.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Rapport du contrat d'assurance vie à la succession, le vision de l'avocat
 
L'assurance-vie : quand les faits parlent d'eux-mêmes
 
L'assurance-vie : très difficile à contester
 
Assurance-vie : attention à la requalification en donation indirecte
 
Assurance-vie : la révocation pour cause d'ingratitude
 
Comment réintégrer le contrat d'assurance-vie dans l'actif successoral ?
 
Assurance vie : les primes manifestement exagérées doivent porter atteinte à la réserve héréditaire
 
Bénéficiaire d'assurance-vie, quel délai pour réclamer son dû ?
 
Assurance-vie : en l'absence de bénéficiaire au moment du décès, le capital entre dans la succession du défunt
 
Clause bénéficiaire, testament olographe : assurance-vie hors succession?
 
Héritiers : l'importance de vous renseigner sur l'existence d'un contrat d'assurance vie
 
Intégration de l'assurance-vie à la succession : de la réponse Bacquet à la réponse CIOT
 
Euro-croissance : la naissance d'un nouveau contrat d'assurance-vie
 
Contrats d’assurance-vie : fiscalité et contrats non réclamés quelles sont les nouveautés ?
 
La modification de la clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie peu de temps avant le décès est-elle valide ?
 
Primes manifestement exagérées : comment contester un contrat d’assurance-vie ?
 
Contrats d’assurance-vie : le souscripteur peut-il agir contre son assureur ?
 
Comment contester les sommes perçues par le bénéficiaire d’une assurance-vie ?
 
Assurance-vie, l’importance de la rédaction du testament
 
Assurance-vie, comment exercer sa faculté de renonciation ?
 
Décès du conjoint du souscripteur, que devient l’assurance-vie ?
 
Loi Sapin 2 : pour paraphraser le Canard enchaîné « assurance-vie, ça sent le sapin »
 
Assurance-vie et SCPI : pourquoi allier ces deux placements ?
 
Impôt sur la fortune immobilière : quels changements pour l’assurance vie ?
 
Choisir l’héritier bénéficiaire de l’assurance vie
 
Assurance-vie : sport préféré des français !
 
Fiscalité sur l’assurance vie
 
Fiscalité de l’assurance-vie : point d’étape
 
Assurance-vie et succession : comment ça marche ?
 
Assurance vie - Succession
 
Bénéficiaire d’une assurance-vie : comment faire valoir mes droits ?
 
Assurance vie ou PEA ?
 
Choisissez vos héritiers grâce à l’assurance vie
 
L’assurance vie peut-elle financer votre retraite ou est-elle un placement liquide ?
 
Les avantages fiscaux de l’assurance vie : est-ce pour longtemps ?
 
Assurance vie : ce que change la loi Pacte
 
Testament et assurance vie : comment ça marche ?
 
Assurance vie : peut-on privilégier un héritier ?
 
Assurance vie : quelle imposition pour vos ayants droits ?
 
L’assurance vie est-elle hors succession ?
 
Assurance vie : comment sont calculés les droits de succession ?
 
Assurance vie, quelles démarches à faire pour un bénéficiaire ?
 
Investir en assurance vie : le bon choix
 
Assurance vie : faut-il ouvrir deux contrats ?
 
Assurance vie, comment récupérer son argent ?
 
Comment ouvrir un compte assurance-vie à un mineur ?
 
Comment bien diversifier son contrat ?
 
Assurance vie, peut-on déléguer son contrat ?
 
Assurance vie : quelle fiscalité avant 8 ans ?
 
Peut-on résilier un contrat d’assurance vie ?
 
Assurance vie : faut-il ouvrir un contrat après 70 ans ?
 
Obtenir une avance sur une assurance vie : est-ce possible ?
 
Assurance vie, les nouveautés en 2019
 
Assurance vie, quid en cas de décès ?
 
Bien choisir son mode de gestion de l’assurance vie !
 
Comment obtenir l’argent d’un contrat d’assurance-vie oublié ?
 
Quelle collecte nette en 2019 pour l’assurance vie ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris