Assurance-vie : attention à la requalification en donation indirecte


- avocats au Barreau de Paris |
Mis à jour le 22/01/2020 Publié le

Afin de préparer son décès, un proche peut ouvrir une assurance-vie. Cette dernière permet à un bénéficiaire de recevoir un capital au décès du souscripteur. Quand des irrégularités sont observées, l’assurance-vie peut être requalifiée en donation indirecte. Si vous ne savez pas ce que cela signifie, les lignes suivantes vont vous éclairer.

Quand requalifier une assurance-vie en donation indirecte ?

Un contrat d’assurance-vie peut être requalifié en donation « si les circonstances par lesquelles son bénéficiaire a été désigné révèlent la volonté du souscripteur de l’assurance-vie de se dépouiller de manière irrévocable » (Conseil d’état, 1ère et 6ème sous-section, 6 février 2006, n° 262312, Jurisdata n° 2006-069622).

Plus récemment, une autre jurisprudence est venue illustrer cette possibilité (Cour de cassation, chambre commerciale, 26 octobre 2010, pourvoi n° 09-70927).

En l’espèce, un homme gravement malade avait consenti peu de temps avant sa mort, trois assurances-vie au profit de son héritière. Cette dernière n’ayant pas fait mention de cette assurance-vie ni des dons consentis, dans la déclaration de succession, l’administration fiscale lui a demandé des précisions et a notamment soulevé le fait que cette dernière étant désignée unique bénéficiaire de ces trois assurances-vie, elle avait pu bénéficier d’une donation indirecte. Il a été possible d’aboutir à ce raisonnement en observant que le caractère aléatoire de l’assurance-vie avait fait défaut.

La spécificité d’un contrat d’assurance-vie repose sur son caractère aléatoire, à savoir le décès du souscripteur. Tous les effets du contrat dépendent de la durée de vie du défunt. Ce n’est qu’au moment du décès que le capital sera versé au bénéficiaire. Dès lors l’administration fiscale estime qu’il y a une absence d’aléa, elle peut requalifier l’assurance-vie en donation. Cette requalification en donation indirecte a de lourdes conséquences.

Quelles sont les conséquences d’une requalification en donation indirecte ?

La principale conséquence est la réintégration dans l’actif successoral du défunt. Dans ce cas, l’héritier ne peut plus bénéficier du régime de faveur de l’assurance-vie qui, rappelons, le se situe hors succession. Voyons ensemble comment les juges ont pu aboutir à un tel raisonnement.

Dans les faits, le défunt avait consenti trois assurances-vie à son héritière. En outre, dix ans plus tôt, il avait consenti un don manuel à cette même personne et l’avait désigné légataire par testament. Les juges ont constaté que le défunt était malade, qu’il avait dû abandonner son activité professionnelle et que son état de santé l’avait profondément affaibli. Ainsi les juges avaient pu constater « l’absence d’aléa au moment de la souscription des contrats ainsi que le caractère illusoire de la faculté de rachat et la volonté actuelle et irrévocable du souscripteur de se dépouiller ».

Se basant sur cette argumentation et en n’omettant pas le fait que l’héritière n’avait pas mentionné ces sommes à la déclaration de succession, l’assurance-vie avait pu être requalifiée en donation indirecte et les sommes avaient été réintégrées dans l’actif successoral du défunt. Rappelons que l’actif successoral constitue la valeur des biens de la succession.

Ainsi, avant de consentir une assurance-vie, il convient de s’assurer que le souscripteur a la capacité de pouvoir passer un tel acte et ne pas oublier de mentionner lors de la déclaration de succession tous les dons et libéralités qui ont pu être consentis par le défunt.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Cour d'Appel de Reims et succession : le contrat d'assurance-vie
 
Rapport du contrat d'assurance vie à la succession
 
L'assurance-vie : quand les faits parlent d'eux-mêmes
 
L'assurance-vie : très difficile à contester
 
Assurance-vie : la révocation pour cause d'ingratitude
 
Comment réintégrer le contrat d'assurance-vie dans l'actif successoral ?
 
Assurance-vie : les primes portant atteinte à la réserve héréditaire
 
Assurance-vie sans bénéficiaire : le capital rapporté à la succession
 
Clause bénéficiaire, testament olographe : assurance-vie hors succession?
 
Intégration de l'assurance-vie à la succession
 
Euro-croissance : la naissance d'un nouveau contrat d'assurance-vie
 
Contrats d’assurance-vie : fiscalité et contrats non réclamés quelles sont les nouveautés ?
 
La modification de la clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie peu de temps avant le décès est-elle valide ?
 
Primes manifestement exagérées : comment contester un contrat d’assurance-vie ?
 
Contrats d’assurance-vie : le souscripteur peut-il agir contre son assureur ?
 
Assurance-vie, comment exercer sa faculté de renonciation ?
 
Décès du conjoint du souscripteur, que devient l’assurance-vie ?
 
Loi Sapin 2 : pour paraphraser le Canard enchaîné « assurance-vie, ça sent le sapin »
 
Assurance-vie et SCPI : pourquoi allier ces deux placements ?
 
Impôt sur la fortune immobilière : quels changements pour l’assurance vie ?
 
Choisir l’héritier bénéficiaire de l’assurance vie
 
Assurance-vie : sport préféré des français !
 
Fiscalité sur l’assurance vie
 
Fiscalité de l’assurance-vie : point d’étape
 
Assurance-vie et succession : comment ça marche ?
 
Tout savoir sur l’assurance-vie
 
Bénéficiaire d’une assurance-vie : comment faire valoir mes droits ?
 
Assurance vie ou PEA ?
 
Choisissez vos héritiers grâce à l’assurance vie
 
L’assurance vie peut-elle financer votre retraite ou est-elle un placement liquide ?
 
Les avantages fiscaux de l’assurance vie : est-ce pour longtemps ?
 
Assurance vie : ce que change la loi Pacte
 
Testament et assurance vie : comment ça marche ?
 
Assurance vie : peut-on privilégier un héritier ?
 
Assurance vie : quelle imposition pour vos ayants droits ?
 
L’assurance vie est-elle hors succession ?
 
Assurance vie : comment sont calculés les droits de succession ?
 
Assurance vie, quelles démarches à faire pour un bénéficiaire ?
 
Investir en assurance vie : le bon choix
 
Assurance vie : faut-il ouvrir deux contrats ?
 
Assurance vie, comment récupérer son argent ?
 
Comment ouvrir un compte assurance-vie à un mineur ?
 
Comment bien diversifier son contrat ?
 
Assurance vie, peut-on déléguer son contrat ?
 
Assurance vie : quelle fiscalité avant 8 ans ?
 
Peut-on résilier un contrat d’assurance vie ?
 
Assurance vie : faut-il ouvrir un contrat après 70 ans ?
 
Obtenir une avance sur une assurance vie : est-ce possible ?
 
Assurance vie, les nouveautés en 2019
 
Assurance vie, quid en cas de décès ?
 
Y a-t-il un délai de prescription en assurance vie ?
 
Bien choisir son mode de gestion de l’assurance vie !
 
Comment obtenir l’argent d’un contrat d’assurance-vie oublié ?
 
Quelle collecte nette en 2019 pour l’assurance vie ?
 
Assurance-vie et testament : que faut-il savoir ?
 
Assurance-vie et changement de bénéficiaire : que faire ?
 
Assurance-vie : qui hérite en cas de prédécès du bénéficiaire ?
 
Rédaction d’un testament : l’assurance-vie est aussi concernée !
 
Assurance-vie : est-il possible de contester les sommes perçues par le bénéficiaire ?
 
Coronavirus : l’assurance-vie est-elle atteinte ?
 
Coronavirus et assurance vie : quelles menaces ?
 
Comment réclamer une assurance vie ?
 
Le rachat d’une assurance vie est-il imposable ?
 
Comment sont imposées les assurances-vie ?
 
Assurance vie : qu’est-ce que la clause bénéficiaire ?
 
Retrait d’argent sur une assurance-vie : quelle imposition ?