Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

Ecrit par : Jade WU, Juriste, Avocats Picovschi  ARCHIVE

Il y a eu en cette année 2011, de nombreux changements effectués au niveau du patrimoine. Aussi, la fiscalité des contrats d’assurance vie a été modifiée.

Notre cabinet d’avocats compétents en droit des successions a jugé opportun de vous présenter en détails les changements apportés afin de vous permettre de souscrire à une assurance-vie tout en ayant connaissance des nouveaux chiffres applicables.

La réforme fiscale touchant l’assurance-vie vise essentiellement les contrats portant sur des sommes importantes, les contrats des non-résidents et les contrats démembrés.

Les contrats d’assurance-vie portant sur des sommes importantes

Désormais, tout contrat d’assurance-vie dont le montant est supérieur à 902 838€ sera taxé après l’abattement de 152 500€ à un taux de 25% au lieu des 20% en vigueur avant la réforme.

Les contrats d’assurance-vie des non-résidents

Avant la réforme, il convenait de prendre en compte le lieu où le souscripteur résidait au moment de la souscription au contrat d’assurance-vie afin de déterminer la fiscalité applicable lors du décès. Désormais, la fiscalité applicable est celle du lieu de résidence du souscripteur à son décès. La notion de résidence repose sur un minimum de 6 années au cours des 10 années précédant le décès.  

Prenons un exemple afin d’illustrer la nouveauté : votre père résidait à l’étranger au moment où il a contracté son assurance-vie dont vous êtes le bénéficiaire. Cependant, au jour de son décès il était domicilié fiscalement sur le territoire français depuis déjà 7 années complètes. Aussi, en tant que bénéficiaire vous serez taxé selon les règles de droits communs français, c’est-à-dire un abattement de 152 500€ et au-delà 20%.

Les contrats d’assurance-vie démembrés

Les contrats d’assurance-vie peuvent être démembrés en usufruit et en nue-propriété. Avant, seul l’usufruitier été redevable. Désormais, le nu-propriétaire sera lui aussi taxé de 25% au-delà de l’abattement de 152 500€ si le montant est supérieur à 902 838€. Aussi,  l’abattement est réparti entre le nu-propriétaire et l’usufruitier dans des proportions égales.

 

Nos lecteurs ont aussi aimé

Rapport du contrat d'assurance vie à la succession, le vision de l'avocat
 
L'assurance-vie : quand les faits parlent d'eux-mêmes
 
L'assurance-vie : très difficile à contester
 
Assurance-vie : attention à la requalification en donation indirecte
 
Assurance-vie : la révocation pour cause d'ingratitude
 
Comment réintégrer le contrat d'assurance-vie dans l'actif successoral ?
 
Assurance vie : les primes manifestement exagérées doivent porter atteinte à la réserve héréditaire
 
Bénéficiaire d'assurance-vie, quel délai pour réclamer son dû ?
 
Assurance-vie : en l'absence de bénéficiaire au moment du décès, le capital entre dans la succession du défunt
 
Clause bénéficiaire, testament olographe : assurance-vie hors succession?
 
Héritiers : l'importance de vous renseigner sur l'existence d'un contrat d'assurance vie
 
Intégration de l'assurance-vie à la succession : de la réponse Bacquet à la réponse CIOT
 
Euro-croissance : la naissance d'un nouveau contrat d'assurance-vie
 
Contrats d’assurance-vie : fiscalité et contrats non réclamés quelles sont les nouveautés ?
 
La modification de la clause bénéficiaire du contrat d’assurance-vie peu de temps avant le décès est-elle valide ?
 
Primes manifestement exagérées : comment contester un contrat d’assurance-vie ?
 
Contrats d’assurance-vie : le souscripteur peut-il agir contre son assureur ?
 
Comment contester les sommes perçues par le bénéficiaire d’une assurance-vie ?
 
Assurance-vie, l’importance de la rédaction du testament
 
Assurance-vie, comment exercer sa faculté de renonciation ?
 
Décès du conjoint du souscripteur, que devient l’assurance-vie ?
 
Loi Sapin 2 : pour paraphraser le Canard enchaîné « assurance-vie, ça sent le sapin »
 
Assurance-vie et SCPI : pourquoi allier ces deux placements ?
 
Impôt sur la fortune immobilière : quels changements pour l’assurance vie ?
 
Choisir l’héritier bénéficiaire de l’assurance vie
 
Assurance-vie : sport préféré des français !
 
Fiscalité sur l’assurance vie
 
Fiscalité de l’assurance-vie : point d’étape
 
Assurance-vie et succession : comment ça marche ?
 
Assurance vie - Succession
 
Bénéficiaire d’une assurance-vie : comment faire valoir mes droits ?
 
Assurance vie ou PEA ?
 
Choisissez vos héritiers grâce à l’assurance vie
 
L’assurance vie peut-elle financer votre retraite ou est-elle un placement liquide ?
 
Les avantages fiscaux de l’assurance vie : est-ce pour longtemps ?
 
Assurance vie : ce que change la loi Pacte
 
Testament et assurance vie : comment ça marche ?
 
Assurance vie : peut-on privilégier un héritier ?
 
Assurance vie : quelle imposition pour vos ayants droits ?
 
L’assurance vie est-elle hors succession ?
 
Assurance vie : comment sont calculés les droits de succession ?
 
Assurance vie, quelles démarches à faire pour un bénéficiaire ?
 
Investir en assurance vie : le bon choix
 
Assurance vie : faut-il ouvrir deux contrats ?
 
Assurance vie, comment récupérer son argent ?
 
Comment ouvrir un compte assurance-vie à un mineur ?
 
Comment bien diversifier son contrat ?
 
Assurance vie, peut-on déléguer son contrat ?
 
Assurance vie : quelle fiscalité avant 8 ans ?
 
Peut-on résilier un contrat d’assurance vie ?
 
Assurance vie : faut-il ouvrir un contrat après 70 ans ?
 
Obtenir une avance sur une assurance vie : est-ce possible ?
 
Assurance vie, les nouveautés en 2019
 
Assurance vie, quid en cas de décès ?
 
Y a-t-il un délai de prescription en assurance vie ?
 
Bien choisir son mode de gestion de l’assurance vie !
 
Comment obtenir l’argent d’un contrat d’assurance-vie oublié ?
 
Quelle collecte nette en 2019 pour l’assurance vie ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris