Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

Ecrit par : Pauline Lebon, Juriste, Avocats Picovschi

SOMMAIRE

Les dernières volontés du défunt sont sacrées. Toutefois, il n’est pas rare que les proches parents du défunt soient surpris par l’existence d’un testament sur lequel ils ne figurent pas ou qu’ils se sentent lésés et décident alors de le contester. Que faire alors lorsque l’on vous prive de vos droits ?

Quels sont les droits légaux de l’épouse ?

L’épouse, en tant que conjoint survivant non divorcé a des droits dans la succession de son époux prédécédé. Néanmoins, selon les cas, ces droits ne sont pas indétrônables et la volonté du défunt tient une place importante !

Les droits légaux du conjoint survivant non divorcé varient en fonction de la présence ou non d’enfant issu de cette union.

En présence d’un ou plusieurs enfants, l’épouse n’est pas réservataire ; cela signifie qu’elle peut être complètement exclue de la succession, car dans ce cas, les enfants ont une part de la succession qui leur est réservée.

En l’absence d’enfant, l’épouse est réservataire ; cela signifie qu’une partie de la succession lui est réservée par la loi.

Attention, il existe un droit d’ordre public dont l’épouse ne peut pas être privée, et ce, même si le testament prévoit le contraire ! Il s’agit de ses droits sur le logement.

Dans ces deux cas de figure, il existe des héritiers réservataires (épouse ou enfants) ; toutefois, cela n’empêche pas le défunt de disposer de ces biens. Certes, il ne peut pas disposer de la totalité mais il peut valablement léguer une partie des biens à une autre personne.

De quoi le défunt peut-il librement disposer ?

Le défunt peut librement disposer de la quotité disponible c’est-à-dire de tout ce qui n’est pas réservé à une catégorie d’héritier.

Cette quotité varie selon le nombre d’enfants sans pouvoir être inférieure à un quart de la succession.

En l’absence d’enfant et en présence d’un conjoint survivant, cette quotité disponible représente trois quarts de la succession. Ces trois quarts représentent donc la part dont le défunt peut librement disposer.

Ainsi, le testament pourra être exécuté dans la mesure où les biens légués ne dépassent pas la quote-part dont le défunt pouvait librement disposer. Si toutefois la part transmise est supérieure à cette quotité disponible, votre legs pourra faire l’objet d’une réduction partielle ou totale.

La validité du testament peut-elle être contestée par les héritiers ?

Le Code Civil pose des conditions à la validité des testaments selon leur type. En effet, ils peuvent être authentique, olographe ou mystique et les conditions de leur validité ne seront pas les mêmes suivant les cas.

Néanmoins, si les héritiers décident de contester la validité du testament dont vous êtes bénéficiaire, il appartiendra à l’avocat de vous défendre devant le juge qui appréciera les conditions de validité.

Agir pour faire valoir vos droits !

Il semble parfois difficile de s’imposer au sein d’une famille touchée par le deuil, toutefois le défunt ayant pris la peine d’exprimer ses dernières volontés par le biais d’un testament et ayant décidé de vous attribuer des droits, vous êtes en droit de les défendre.

En outre,  il est reconnu que les juges ont à cœur de faire respecter les dernières volontés du défunt. Ainsi, Avocats Picovschi est là pour vous défendre et vous aider dans les démarches à accomplir pour défendre vos intérêts.

 

Nos lecteurs ont aussi aimé

Le testament
 
L'exécuteur testamentaire
 
Accepter ou refuser une succession
 
Déclaration tardive de succession
 
La possibilité de contester un testament
 
La volonté du défunt et la réserve des héritiers
 
Cour d'appel, Douai, 11 Janvier 2010 : la renonciation d'une succession
 
L'interprétation de la volonté du testateur par les juges
 
La libéralité conditionnelle selon la Cour d'appel de Paris
 
Cour d'Appel de Douai : rédaction du testament et insanité d'esprit
 
Avocat succession : Nullité du testament antérieurement dactylographié
 
Agir en nullité du testament pour insanité d'esprit du testateur ?
 
Testament international : un testament authentique irrégulier valable comme testament international
 
Testament : quelles sont les conditions de validité ?
 
Comment faire annuler un testament ?
 
L'annulation d'un testament par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence
 
Doit-on rapporter à la succession les sommes reçues pour son entretien ?
 
Testament : les vrais des faux
 
Contester un testament : annulation ou révocation
 
Contestation du testament : réclamer une experimentéise judiciaire ou la contester
 
Cour d'appel de Paris, Validité d'un testament olographe écrit avant décès
 
Contester un testament : quelle est la procédure à suivre ?
 
Le Testament : une nécessité parfois lourde de conséquences
 
Droit des successions : l'annulation du testament grâce à l'avocat.
 
Légataires: Comment empêcher la remise en cause du testament ?
 
Conflit entre testament et assurance-vie : que faire ?
 
L'envoi en possession : le recours indispensable de l'avocat aux légataires universels pour hériter
 
Légataires, l'avocat vous aide à obtenir la délivrance du legs
 
Héritier avantagé par un testament : faites face aux héritiers contestataires !
 
Régler une succession avec testament : l'envoi en possession
 
Remettre en cause et faire annuler un testament authentique, c'est possible
 
Conflits entre légataire universel et héritier(s) : comment entrer en possession des biens ?
 
Héritiers, vous voulez bloquer l'envoi en possession : avez-vous vérifié la validité du testament ?
 
Découverte d'un testament olographe en votre faveur : Faites valoir vos droits
 
Succession : un document manuscrit est-il un testament valide ?
 
Légataire universel, l'avocat vous aide à faire valoir vos droits face aux héritiers !
 
Comment se règle une succession en présence de plusieurs testaments contradictoires ?
 
Héritiers lésés : comment faire annuler un testament pour insanité d’esprit ?
 
Vous bénéficiez d’un testament et les héritiers du défunt contestent vos droits
 
Le codicille, un avenant au testament source de conflits entre héritiers
 
Comment faire respecter les dernières volontés du défunt ?
 
Succession : le legs verbal, est-il valable ?
 
Que faire en présence de plusieurs testaments ? Quel est le bon ?
 
Le défunt peut-il léguer son patrimoine à l’association de son choix ?
 
Le testament conjonctif est-il valide en France ?
 
Envoi en possession : votre héritage dans « la poche »
 
Contestation de testament : quand des héritiers vous déclarent la guerre…
 
Héritiers, annulez le testament fait en faveur d’un auxiliaire de vie
 
Encore un succès du cabinet : quand la médiation de l’avocat débloque la succession !
 
La typologie des légataires : quelles conséquences lors de la succession ?
 
Mieux comprendre le testament international avec votre avocat
 
Comment sécuriser vos donations et vos contrats d’assurance vie ?
 
Prévoir la transmission de votre patrimoine : optimiser, avantager, anticiper !
 
Contester un testament : faite appel à un avocat en succession
 
Comment contester un testament ?
 
Rédaction d’un testament : attention à la réserve héréditaire
 
Succession avec testament : comment ça marche ?
 
Est-il possible de contester un testament ?
 
Les différentes formes de testaments
 
Succession avec testament et envoi en possession : comment ça marche ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris