Le testament conjonctif est-il valide en France ?


Par Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris | Publié le 01/07/2016

Avocats Picovschi

SOMMAIRE

Un testament conjonctif est un testament établi par plusieurs personnes. Ce type de testament est nul en France. Qu’en est-il en revanche d’un testament conjonctif fait à l’étranger ? Est-il valide en France ? Explications.

Pouvez-vous établir un testament à plusieurs en France ?

Comme dans de nombreux pays, le testament fait par plusieurs personnes n’est pas valide en France. L’article 968 du Code civil prohibe le testament conjonctif en disposant clairement que : « Un testament ne pourra être fait dans le même acte par deux ou plusieurs personnes soit au profit d'un tiers, soit à titre de disposition réciproque ou mutuelle ».

Cette prohibition s’explique notamment par le principe qu’en France toute est personne dispose d’une liberté individuelle d’établir un testament, et ne doit souffrir d’aucune influence extérieure.

Dans un arrêt récent de la Cour de cassation en date du 31 mars 2016, un père avait rédigé un testament en commun avec sa fille. Le père avait aussi laissé de nombreux écrits postérieurs à ce testament confirmant sa volonté de maintenir cet acte même s’il était entaché de nullité.

Au moment du décès du père, le testament établi par le père et la fille a été annulé car il constituait un testament conjonctif. La Cour de cassation confirme cette nullité et précise que les écrits postérieurs ne pouvaient faire revivre le premier testament car ils ne le reprenaient pas en termes exprès.

Afin de mieux encadrer et sécuriser la transmission de votre patrimoine, entourez-vous de professionnels de droit expérimentés, ils mettront tout en œuvre afin d’éviter que l’héritage laissé fasse l’objet de querelles familiales pouvant durer des années. 

Le testament conjonctif fait à l’étranger est-il valide en France ?

Pour toutes les questions de forme des dispositions testamentaires, c’est la Convention de la Haye du 5 octobre 1961 qui s’applique en France depuis 1967. Cette Convention s’applique même dans les situations où il n’y a aucun rapport avec les Etats signataires. Elle permet de valider, sur le plan de la forme, un très grand nombre de testaments. En effet, un testament est valable quant à sa forme s’il est conforme à la loi interne du lieu où le testateur a disposé, de sa nationalité, du lieu de son domicile ou de sa résidence habituelle ou encore du lieu de situation des immeubles.

La Convention précise qu’elle s’applique « aux formes des dispositions testamentaires faites dans un même acte par deux ou plusieurs personnes » donc elle s’applique aux testaments conjonctifs.

Pour la jurisprudence française, la prohibition des testaments conjonctifs relèvent bien d’une question de forme et non pas de fond.

La Cour de cassation l’a précisé dans un arrêt en date du 21 novembre 2012. Dans cette affaire, un couple avait établi ensemble devant deux notaires rabbiniques au Maroc, un seul testament pour se transmettre mutuellement l’intégralité de leur patrimoine en cas de prédécès de l’un, et au-delà, organiser la vie de leur fille handicapée confiée à un autre de leur enfant, qui devait recevoir le reste des biens disponibles.

Au décès de la mère résidente en France, le fils demanda devant les juges français l’annulation du testament notamment car il était conjonctif.

La Cour de cassation juge sur ce point que « dans l’ordre international, les règles qui gouvernent l'établissement d'un testament conjonctif sont des règles de forme » et que le testament avait été établi selon les formes du droit marocain du lieu de rédaction, donc en application de la Convention de la Haye du 5 octobre 1961, le testament conjonctif était valable quant à sa forme.

En présence d’un testament étranger, l’assistance d’un avocat compétent en droit de successions est hautement conseillée. L’avocat pourra entamer les démarches de légalisation de l’acte afin qu’il soit applicable en France.

Si le testament étranger est conjonctif, l’avocat pourra vous aider à vérifier sa validité de forme et de fond, et le mettre en œuvre ou le contester selon votre volonté. Le soutien d’un avocat est d’autant plus recommandé avec l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen sur les successions depuis le 17 août 2015.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Le testament
 
L'exécuteur testamentaire
 
Accepter ou refuser une succession
 
Déclaration tardive de succession
 
La possibilité de contester un testament
 
La volonté du défunt et la réserve des héritiers
 
Cour d'appel, Douai, 11 Janvier 2010 : la renonciation d'une succession
 
L'interprétation de la volonté du testateur par les juges
 
La libéralité conditionnelle selon la Cour d'appel de Paris
 
Cour d'Appel de Douai : rédaction du testament et insanité d'esprit
 
Avocat succession : Nullité du testament antérieurement dactylographié
 
Agir en nullité du testament pour insanité d'esprit du testateur ?
 
Testament international : un testament authentique irrégulier valable comme testament international
 
Testament : quelles sont les conditions de validité ?
 
Comment faire annuler un testament ?
 
L'annulation d'un testament par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence
 
Doit-on rapporter à la succession les sommes reçues pour son entretien ?
 
Testament : les vrais des faux
 
Contester un testament : annulation ou révocation
 
Contestation du testament : réclamer une experimentéise judiciaire ou la contester
 
Cour d'appel de Paris, Validité d'un testament olographe écrit avant décès
 
Contester un testament : quelle est la procédure à suivre ?
 
Le Testament : une nécessité parfois lourde de conséquences
 
Droit des successions : l'annulation du testament grâce à l'avocat.
 
Légataires: Comment empêcher la remise en cause du testament ?
 
Conflit entre testament et assurance-vie : que faire ?
 
L'envoi en possession : le recours indispensable de l'avocat aux légataires universels pour hériter
 
Légataires, l'avocat vous aide à obtenir la délivrance du legs
 
Héritier avantagé par un testament : faites face aux héritiers contestataires !
 
Régler une succession avec testament : l'envoi en possession
 
Testament en faveur de l'épouse : héritiers, faites valoir vos droits !
 
Remettre en cause et faire annuler un testament authentique, c'est possible
 
Conflits entre légataire universel et héritier(s) : comment entrer en possession des biens ?
 
Héritiers, vous voulez bloquer l'envoi en possession : avez-vous vérifié la validité du testament ?
 
Découverte d'un testament olographe en votre faveur : Faites valoir vos droits
 
Succession : un document manuscrit est-il un testament valide ?
 
Légataire universel, l'avocat vous aide à faire valoir vos droits face aux héritiers !
 
Comment se règle une succession en présence de plusieurs testaments contradictoires ?
 
Héritiers lésés : comment faire annuler un testament pour insanité d’esprit ?
 
Vous bénéficiez d’un testament et les héritiers du défunt contestent vos droits
 
Le codicille, un avenant au testament source de conflits entre héritiers
 
Comment faire respecter les dernières volontés du défunt ?
 
Succession : le legs verbal, est-il valable ?
 
Que faire en présence de plusieurs testaments ? Quel est le bon ?
 
Le défunt peut-il léguer son patrimoine à l’association de son choix ?
 
Envoi en possession : votre héritage dans « la poche »
 
Contestation de testament : quand des héritiers vous déclarent la guerre…
 
Héritiers, annulez le testament fait en faveur d’un auxiliaire de vie
 
Encore un succès du cabinet : quand la médiation de l’avocat débloque la succession !
 
La typologie des légataires : quelles conséquences lors de la succession ?
 
Mieux comprendre le testament international avec votre avocat
 
Comment sécuriser vos donations et vos contrats d’assurance vie ?
 
Prévoir la transmission de votre patrimoine : optimiser, avantager, anticiper !
 
Contester un testament : faite appel à un avocat en succession
 
Comment contester un testament ?
 
Rédaction d’un testament : attention à la réserve héréditaire
 
Succession avec testament : comment ça marche ?
 
Est-il possible de contester un testament ?
 
Les différentes formes de testaments
 
Succession avec testament et envoi en possession : comment ça marche ?