Quel est le rôle de l’exécuteur testamentaire dans la succession ?


- avocats au Barreau de Paris | Publié le

Soucieux du bon déroulement de votre succession, vous souhaitez anticiper afin que vos héritiers ne rencontrent pas de difficulté au moment venu. La désignation d’un exécuteur testamentaire présente de nombreux avantages. Personne de confiance ou bien professionnel, l’exécuteur testamentaire se charge de veiller à la bonne exécution de vos dernières volontés. Son rôle dans la succession varie néanmoins selon les souhaits du testateur. Décryptage.

Qui est l’exécuteur testamentaire ?

Organiser sa succession n’est pas tâche aisée et les conflits peuvent s’avérer fréquents lors de l’ouverture de la succession. Afin de remédier à ces difficultés et dans l’idée de les anticiper, le recours à un ou plusieurs exécuteurs testamentaires est un mécanisme pertinent.

L’exécuteur testamentaire est classiquement défini comme étant la personne chargée par le testateur, de son vivant, de procéder à l’exécution de son testament. Les pouvoirs du l’exécuteur ont notamment été élargis à l’occasion de la loi n°2006-728 du 23 juin 2006.

Quoi qu'il en soit, l’article 1025 du code civil dispose que « Le testateur peut nommer un ou plusieurs exécuteurs testamentaires jouissant de la pleine capacité civile pour veiller ou procéder à l'exécution de ses volontés ». Ainsi, pour être désigné comme exécuteur, ce dernier doit être juridiquement capable.

Au-delà de cette capacité, le testateur jouit d’une grande liberté de choix quant à la désignation de la personne de l’exécuteur. En effet, l’exécuteur ne doit pas forcément être un professionnel, mais il peut s’agir d’un ami ou d’un proche en qui le testateur a confiance. Cet exécuteur peut être désigné comme tel par le biais d’un testament, qu’il soit olographe ou bien authentique. Autrement dit, par le biais d’un document écrit qui exprime les dernières volontés du défunt.

L’exécuteur testamentaire doit par ailleurs accepter cette qualité. Après acceptation, l’exécuteur joue un rôle précis et déterminé dans la succession.

Que fait l’exécuteur testamentaire ?

Le code civil précise le rôle que peut avoir un exécuteur testamentaire. Dans sa conception la plus traditionnelle, l’exécuteur veille à la bonne exécution du testament, aux dernières volontés du défunt.

Au sens de l’article 1029 du code civil, l’exécuteur peut prendre des mesures conservatoires qu’il juge utile à la bonne exécution du testament. Ainsi, l’exécuteur peut faire procéder à l'inventaire de la succession en présence ou non des héritiers après les avoir dûment appelés. Il peut aussi provoquer la vente du mobilier dans l’hypothèse où il n’y a pas assez d’argent dans la succession pour pallier aux dettes du défunt.

Sur habilitation du testateur, l’exécuteur peut prendre possession des biens meubles de la succession et de les vendre afin d’acquitter les legs particuliers.

Cependant, le rôle de l’exécuteur peut être plus important. Au sens de l’article 1030-1 du code civil, et en absence d’héritier réservataire acceptant, le rôle de l’exécuteur est plus large. Ce dernier peut, en effet, disposer en tout ou partie des immeubles de la succession. Il peut recevoir et placer les capitaux de la succession, payer les dettes ou encore procéder à l'attribution ou au partage des biens entre héritiers et légataires. Attention cependant, la vente d’un immeuble n’intervient qu’après que les héritiers en aient été informés par l’exécuteur testamentaire.

Par ailleurs, l’article 1033 du code civil précise que l'exécuteur testamentaire doit rendre compte de son activité aux héritiers dans les six mois suivant la fin de sa mission.

Quand s’arrête la mission de l’exécuteur testamentaire ?

L’habilitation de l’exécuteur testamentaire ne dure pas éternellement. Selon le code civil, la mission de l’exécuteur prend en principe fin au plus tard deux ans après l'ouverture du testament, sauf prorogation du juge. Dans cette hypothèse, le juge peut proroger la mission de l’exécuteur d’une année au plus. Par ailleurs, la mission de l’exécuteur prend fin en cas de décès de ce dernier mais ses pouvoirs ne sont pas transmissibles à cause de mort.

Par ailleurs, il incombe à l’exécuteur testamentaire d’accomplir certaines missions en vertu de son rôle. Le cas échéant, lorsqu’il n’exécute pas correctement ses missions au regard des dernières volontés du testateur, alors l’exécuteur testamentaire peut être relevé de sa mission pour motifs graves par le tribunal au sens de l’article 1026 du code civil.

Le testateur, lorsqu’il désigne l’exécuteur testamentaire, peut prévoir que lui soit légué un bien ou une somme d’argent afin de le remercier du rôle qu’il tient dans le bon déroulement de la succession. En effet, comme le précise le code civil en son article 1033-1, la mission de l’exécuteur est gratuite, sauf libéralité faite à titre particulier eu égard aux facultés du disposant et aux services rendus. Ainsi, le testateur peut décider de gratifier l’exécuteur au regard des services rendus.

Par ailleurs, les frais supportés par l'exécuteur testamentaire afin d’accomplir ses missions sont à la charge de la succession, comme en dispose l’article 1034 du code civil.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Cour d'appel de Poitiers, la contestation de l'authenticité d'un testament
 
Le testament
 
Déclaration tardive de succession
 
Testament : Quelles formes choisir ?
 
Testament : comment rédiger le testament olographe ?
 
Testament : comment se protéger en cas de faux testament ?
 
Cour d'appel, Douai, 11 Janvier 2010 : la renonciation d'une succession
 
L'interprétation de la volonté du testateur par les juges
 
La libéralité conditionnelle selon la Cour d'appel de Paris
 
Cour d'Appel de Douai : rédaction du testament et insanité d'esprit
 
Héritiers : comment obtenir la nullité du testament antérieurement dactylographié
 
Agir en nullité du testament pour insanité d'esprit du testateur ?
 
Testament international : les conditions de validité selon les pays
 
L'annulation d'un testament par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence
 
Doit-on rapporter à la succession les sommes reçues pour son entretien ?
 
Testament : les vrais des faux
 
Contestation du testament et experimentéise judiciaire
 
Cour d'appel de Paris, Validité d'un testament olographe écrit avant décès
 
Contester un testament : quelle est la procédure à suivre ?
 
Le Testament : une nécessité parfois lourde de conséquences
 
Droit des successions : comment obtenir l'annulation du testament ?
 
Légataires : Comment empêcher la remise en cause du testament ?
 
Bénéficiaire d'un testament : comment vous défendre face aux héritiers qui s'estiment spoliés ?
 
L'envoi en possession des légataires universels
 
Légataires, comment obtenir la délivrance du legs ?
 
Testament en faveur de l'épouse : héritiers, faites valoir vos droits !
 
Héritiers : avez-vous vérifié la validité du testament ?
 
Succession : un document manuscrit est-il un testament valide ?
 
Légataire universel : faites valoir vos droits face aux héritiers !
 
Héritiers lésés : comment faire annuler un testament pour insanité d’esprit ?
 
Vous bénéficiez d’un testament et les héritiers du défunt contestent vos droits
 
Comment faire respecter les dernières volontés du défunt ?
 
Le testament conjonctif est-il valide en France ?
 
Envoi en possession : votre héritage dans « la poche »
 
Contestation de testament : quand des héritiers vous déclarent la guerre…
 
La typologie des légataires : quelles conséquences lors de la succession ?
 
Mieux comprendre le testament international
 
La nullité du testament : mythe ou réalité ?
 
Comment sécuriser vos donations et vos contrats d’assurance vie ?
 
Prévoir la transmission de votre patrimoine : optimiser, avantager, anticiper !
 
Comment contester un testament ?
 
Rédaction d’un testament : attention à la réserve héréditaire
 
Succession avec testament : comment ça marche ?
 
Est-il possible de contester un testament ?
 
Les différentes formes de testaments
 
Succession avec testament et envoi en possession : comment ça marche ?
 
Comment préparer sa succession grâce à la quotité disponible ?
 
Conflit entre testaments : lequel est bon ?
 
Testament et codicille : que faire en cas de conflit ?
 
Comment rédiger un testament ?
 
Héritier venant en représentation : quels sont vos droits ?
 
Coronavirus et succession : faire un testament dans l’urgence ?
 
Testament rédigé sous tutelle ou curatelle : est-il valable ?
 
Testament olographe en ma faveur : comment récupérer ma part ?
 
Testament découvert après le partage : comment le faire respecter ?
 
Succession et testament : comment rédiger un testament authentique ?
 
Succession : qu’est-ce qu’un testament international ?
 
Succession : comment désigner un exécuteur testamentaire ?
 
Est-il possible de contester un testament authentique ?
 
Succession : comment interpréter les dernières volontés du défunt ?