Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

SOMMAIRE

Le décès d’un parent peut dans certaines familles raviver des rancœurs entre frères et sœurs. Des désaccords surviennent et la succession ne se passe pas comme prévu ? Contestation de testament ? Inégalité entre héritier ? Recel successoral ? Quelle que soit la nature de la mésentente, il existe une solution.

Quelles sont les causes de désaccord entre héritiers ?

Au moment du décès d’un parent, des litiges de tout type peuvent survenir entre frères et sœurs et de ce fait paralyser la succession.

Il peut arriver qu’un héritier s’oppose à la signature des actes notariés parce qu’il n’est pas d’accord avec l’estimation des biens. Le dialogue peut rapidement être rompu s’il refuse de répondre aux sollicitations du notaire ou des cohéritiers.

De même, en présence d’un bien immobilier la gestion peut s’avérer difficile. Conserver la maison familiale ? Faire des travaux d’entretien ou de rénovation ? La vendre ? A quel prix ? Les désaccords peuvent persister pendant plusieurs mois voire plusieurs années. L’article 815 du Code civil dispose que « nul ne peut être contraint à demeurer dans l’indivision ». En principe, un héritier ne peut donc être contraint de rester dans l’indivision contre son gré.

L’inégalité entre héritiers est également source de contentieux. Il peut arriver que des parents favorisent un membre d’une fratrie qui en a plus besoin que les autres : liquidités, mise à disposition d’un appartement à titre gratuit, dons manuels. Un cohéritier peut estimer qu’il s’agit de libéralités excessives qui excèdent la quotité disponible et portent de ce fait atteinte à sa réserve héréditaire. L’inégalité peut se poursuivre après le décès si un testament a été rédigé en faveur de cet héritier, ou si la clause bénéficiaire de l’assurance-vie a été modifiée au dernier moment. Le testateur n’était pas en pleine possession de ses moyens au moment de la rédaction dudit testament. Maladie ? Faiblesse ? Hospitalisation ? Il peut être possible de contester le testament pour insanité d’esprit.

Comment faire valoir ses droits ?

L’héritier qui s’estime lésé pourra par exemple engager une action en réduction des libéralités s’il estime qu’elles portent atteinte à sa réserve héréditaire. Cette action devra en principe être exercée dans un délai de 5 ans à compter du décès ou 2 ans à compter de la date à laquelle les héritiers ont connaissance de l’atteinte portée à leur réserve, sans toutefois pouvoir dépasser le délai de 10 ans (article 921 du Code civil).

La contestation d’un testament sera dans certains cas possible : absence de signature ou signature falsifiée, insanité d’esprit, manipulation par un héritier ou un tiers, enrichissement injustifié d’un héritier, héritier indigne, etc. Qu’il s’agisse d’un testament olographe ou d’un testament authentique, la contestation est possible. Les héritiers disposeront en principe d’un délai de 5 ans à compter du décès du testateur pour demander la nullité du testament devant le tribunal de grande instance.

Les héritiers ont souvent tout intérêt à révéler l’existence des dons manuels qu’ils ont reçus afin de rétablir l’égalité entre les héritiers et d’éviter toute contestation ultérieure. 

Vous vous demandez comment contester un testament et faire face à une indivision conflictuelle ou à un recel successoral ? Pour chaque situation il existe une solution juridique. L’assistance d’un professionnel du droit est alors indispensable.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Gestion des successions : la surenchère sévit au Tribunal !
 
Dossier de successions, quel avocat devant quel tribunal ?
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession : le recel successoral
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession: la donation déguisée
 
Cour d'Appel de Reims et Avocat en succession : le contrat d'assurance-vie
 
Cour d'appel de Rouen, appréciation de la révocation d'une donation
 
Cour d'appel de Bordeaux, appréciation du caractère déguisé d'une donation
 
Cour d'appel de Poitiers, la contestation de l'authenticité d'un testament
 
Cour d'appel de Paris : la mise en oeuvre de la responsabilité du notaire
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Cour d'Appel de Grenoble et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Les pactes sur succession future
 
Recel de succession : comment se défendre ?
 
Peut-on privilégier un de ses héritiers ?
 
Problème de succession dans les familles recomposées
 
Problème de succession des droits liés au concubinage
 
Problème de succession né de l'existence d'une double-vie
 
Testament : Quelles formes choisir ?
 
Testament : comment rédiger le testament olographe ?
 
Problème de succession né de la renonciation à un héritage
 
Testament : comment se protéger en cas de faux testament ?
 
Testament : la contestation d'un testament authentique
 
Déshérence, apport du généalogiste et contrat de révélation de succession
 
Les possibilités d'échapper aux dettes successorales
 
Sanction de l'irrespect de dictée, la nullité du testament authentique
 
Usufruit universel : pas de sanction de recel successoral
 
Succession compte bancaire : des frais abusifs pratiqués par les banques ?
 
Un conjoint survivant usufruitier universel peut-il commettre un recel successoral ?
 
Avocat succession : réintégration à la succession d'un bien détenu par un usufruitier lorsque la rente n'a pas été payée
 
Succession internationale: de la compétence du juge
 
L'avocat en Droit des successions mène l'enquête
 
Droit des successions : le domicile, un élément essentiel
 
Délais de règlement d'une succession trop longs : comment réagir ?
 
Succession : que faire en cas de conflit avec le notaire ?
 
Conflit entre héritiers : faut-il signer l'inventaire de la succession ?
 
Succession : la prise en compte de l'enfant à naître dans la succession
 
La valeur ajoutée de l'Avocat dans les successions: l'intervention d'un experimenté permet le déblocage de nombreuses successions
 
Héritiers, faites appel à un experimenté pour débloquer la succession
 
Accepter ou rennoncer à une succession
 
Le mandat successoral : une solution au blocage de succession
 
La sommation d'opter : un moyen de contraindre un héritier à agir
 
Bénéficiaire d'un testament : comment vous défendre face aux héritiers qui s'estiment spoliés ?
 
Enfant adopté, défendez vos droits à l'héritage
 
Succession bloquée et absence de testament : quels sont vos recours ?
 
Conflits entre héritiers : comment obtenir le partage des biens de la succession ?
 
Occupation du logement du défunt par l'un des héritiers : peut-on le contester ?
 
PACS et Successions : partenaire survivant, faites valoir vos droits
 
Succession bloquée et recherches d'héritiers infructueuses : quels recours ?
 
Succession et ISF : Avocats PICOVSCHI s'est illustré dans la défense de vos droits !
 
Prescription et succession : est-il trop tard pour agir ?
 
Successions et donations : faites très attention à l’évaluation des biens !
 
Sortir d’une succession bloquée : pensez-vous y parvenir seul ?
 
Succession bloquée par un héritier, comment sortir de l’impasse ?
 
Les conflits entre frères et sœurs lors d’une succession : comment les régler ?
 
Héritiers réservataires, comment exercer l’action en revendication ?
 
Héritiers mineurs : attention à la gestion de l’héritage
 
Acte authentique incorrect, comment réagir ?
 
Liquidation de succession, un avocat parisien à votre secours
 
La nullité du testament : mythe ou réalité ?
 
Succession qui traine : comment débloquer la situation ?
 
Délai de règlement d’une succession : quelle est la norme ?
 
Succession bloquée par un héritier : que faire ?
 
Succession bloquée : comment régler les conflits entre frères et sœurs ?
 
Héritier réservataire et légataire universel : quelle articulation ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris