Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

Ecrit par : Jessica Garaud, élève avocat, Avocats Picovschi

Avocat expérimenté en droit des successions afin de débloquer les héritages, nous intervenons devant les tribunaux de la France entière et notamment devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. Il nous a paru utile de vous faire partager la jurisprudence de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence et notamment l'arrêt CA Aix-en-Provence, 20 octobre 2009, Ch. 01 A, n°08/02501 relatif à la donation déguisée.

La Cour d'appel d'Aix-en-Provence dans l'arrêt du 20 octobre 2009 a infirmé le jugement du Tribunal de Grande instance (TGI) de Marseille.

Dans cet arrêt, la Cour d'appel d'Aix-en-Provence s'intéresse à la notion de donation déguisée.

La donation déguisée est le fait de donner quelque chose à quelqu'un, par exemple un futur héritier, en ayant la volonté de cacher ce qui est donné.

En l'espèce, en 2000, M. X., alors âgé de 80 ans, a vendu, par acte authentique à l'une de ses filles, Mme Y., un immeuble, lui appartement en propre, en se réservant toutefois un droit d'usage et d'habitation sur cet immeuble.

M. X. est décédé quelques mois plus tard laissant pour lui succéder son épouse et leurs quatre enfants.

Sans solliciter l'ouverture des opérations de compte liquidation et partage de la succession, l'une de ses filles, Mme Z., a fait assigner ses trois frère et sœurs devant le tribunal de grande instance aux fins qu'il soit dit et jugé que la vente intervenue en 2000 constitue en fait une donation déguisée dont il convient d'ordonner le rapport et de déclarer Mme Y. coupable du délit civil de recel successoral.

Le TGI de Marseille a estimé que l'acte en cause ne pouvait être qualifié de donation déguisée. Mme Z. a alors interjeté appel.

La Cour d'appel d'Aix-en-Provence relève tout d'abord que « la vente étant assortie d'un droit d'usage et d'habitation et non d'un usufruit, la présomption de gratuité prévue à l'article 918 ancien du Code civil ne peut trouver à s'appliquer » et considère qu' il appartient donc aux autres héritiers réservataires d'établir que cette vente constitue une donation déguisée ».

Au regard des éléments apportés par les parties, la Cour d'appel relève que le prix stipulé dans la vente est certes inférieur au prix du marché mais qu'il ne peut être considéré comme lésionnaire, vil ou dérisoire. Elle en déduit alors que « la vente consentie [par le défunt], au profit de sa fille, ne peut, à elle seule, être considérée comme une donation déguisée ».

La Cour d'appel ajoute que « de la lecture de l'acte de vente, il ressort que ce prix a été payé » et que « la preuve du paiement résulte des mentions contenues dans l'acte notarié et particulièrement de la quittance donnée par le vendeur ».

Cela étant, la Cour d'appel relève que peu de temps après la vente, M. X a tiré un chèque au profit de sa fille, Mme Y., d'un montant équivalent au prix versé au titre de la vente. Mme Y. reconnait avoir reçu une telle somme mais affirme l'avoir ensuite restituée à son père, ce que la Cour d'appel ne peut constater en l'absence d'élément.

La Cour d'appel considère donc que la somme versée par M. X à Mme Y peu de temps après la vente constitue une donation sujette au rapport, Mme Y n'apportant pas la preuve que son père défunt avait eu la volonté de l'en dispenser.

Dans cette affaire, la Cour d'appel d'Aix-en-Provence estime que le simple fait que le prix stipulé dans la vente réalisée entre un père et sa fille soit inférieur au prix du marché ne suffit à caractériser l'existence d'une donation déguisée, le prix n'étant ni lésionnaire, ni vil, ni dérisoire.

A contrario, il semble qu'une vente stipulée avec un prix lésionnaire, vil ou dérisoire pourra être qualifiée de donation déguisée.

Les donations déguisées ne sont pas rares et peuvent avoir pour effet de diminuer substantiellement les droits de certains héritiers. Dans une telle hypothèse, le recours à un avocat compétent s'avère particulièrement utile.

 

Nos lecteurs ont aussi aimé

Gestion des successions : la surenchère sévit au Tribunal !
 
Dossier de successions, quel avocat devant quel tribunal ?
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession : le recel successoral
 
Cour d'Appel de Reims et Avocat en succession : le contrat d'assurance-vie
 
Cour d'appel de Rouen, appréciation de la révocation d'une donation
 
Cour d'appel de Bordeaux, appréciation du caractère déguisé d'une donation
 
Cour d'appel de Poitiers, la contestation de l'authenticité d'un testament
 
Cour d'appel de Paris : la mise en oeuvre de la responsabilité du notaire
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Cour d'Appel de Grenoble et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Les pactes sur succession future
 
Recel de succession : comment se défendre ?
 
Peut-on privilégier un de ses héritiers ?
 
Problème de succession dans les familles recomposées
 
Problème de succession des droits liés au concubinage
 
Problème de succession né de l'existence d'une double-vie
 
Testament : Quelles formes choisir ?
 
Testament : comment rédiger le testament olographe ?
 
Problème de succession né de la renonciation à un héritage
 
Testament : comment se protéger en cas de faux testament ?
 
Testament : la contestation d'un testament authentique
 
Déshérence, apport du généalogiste et contrat de révélation de succession
 
Les possibilités d'échapper aux dettes successorales
 
Sanction de l'irrespect de dictée, la nullité du testament authentique
 
Usufruit universel : pas de sanction de recel successoral
 
Succession compte bancaire : des frais abusifs pratiqués par les banques ?
 
Un conjoint survivant usufruitier universel peut-il commettre un recel successoral ?
 
Avocat succession : réintégration à la succession d'un bien détenu par un usufruitier lorsque la rente n'a pas été payée
 
Succession internationale: de la compétence du juge
 
L'avocat en Droit des successions mène l'enquête
 
Droit des successions : le domicile, un élément essentiel
 
Délais de règlement d'une succession trop longs : comment réagir ?
 
Succession : que faire en cas de conflit avec le notaire ?
 
Conflit entre héritiers : faut-il signer l'inventaire de la succession ?
 
Succession : la prise en compte de l'enfant à naître dans la succession
 
La valeur ajoutée de l'Avocat dans les successions: l'intervention d'un experimenté permet le déblocage de nombreuses successions
 
Héritiers, faites appel à un experimenté pour débloquer la succession
 
Accepter ou rennoncer à une succession
 
Le mandat successoral : une solution au blocage de succession
 
La sommation d'opter : un moyen de contraindre un héritier à agir
 
Bénéficiaire d'un testament : comment vous défendre face aux héritiers qui s'estiment spoliés ?
 
Enfant adopté, défendez vos droits à l'héritage
 
Succession bloquée et absence de testament : quels sont vos recours ?
 
Conflits entre héritiers : comment obtenir le partage des biens de la succession ?
 
Occupation du logement du défunt par l'un des héritiers : peut-on le contester ?
 
PACS et Successions : partenaire survivant, faites valoir vos droits
 
Succession bloquée et recherches d'héritiers infructueuses : quels recours ?
 
Succession et ISF : Avocats PICOVSCHI s'est illustré dans la défense de vos droits !
 
Prescription et succession : est-il trop tard pour agir ?
 
Successions et donations : faites très attention à l’évaluation des biens !
 
Sortir d’une succession bloquée : pensez-vous y parvenir seul ?
 
Succession bloquée par un héritier, comment sortir de l’impasse ?
 
Les conflits entre frères et sœurs lors d’une succession : comment les régler ?
 
Héritiers réservataires, comment exercer l’action en revendication ?
 
Héritiers mineurs : attention à la gestion de l’héritage
 
Acte authentique incorrect, comment réagir ?
 
Liquidation de succession, un avocat parisien à votre secours
 
La nullité du testament : mythe ou réalité ?
 
Succession qui traine : comment débloquer la situation ?
 
Héritage et conflits entre héritiers : en sortir
 
Délai de règlement d’une succession : quelle est la norme ?
 
Succession bloquée par un héritier : que faire ?
 
Succession bloquée : comment régler les conflits entre frères et sœurs ?
 
Héritier réservataire et légataire universel : quelle articulation ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris