Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

Ecrit par : Avocats Picovschi

 

Cour de Cassation

Chambre civile 1

Audience publique du 12 décembre 2006

Cassation partielle

N° de pourvoi : 05-18573

Publié au bulletin

Président : M. ANCEL

REPUBLIQUE FRANCAISE

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

LA COUR DE CASSATION, PREMIERE CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

Attendu que Guillaume X... et Alice Y..., son épouse, sont décédés, laissant à leur succession leurs enfants Anne-Marie X..., épouse Z..., et Marc X... ; que MM. Alain et Franck Z... et Mme Ninon Z... viennent aux droits de leur mère, Anne-Marie X..., décédée ; que le partage de la succession a fait difficulté ;

Sur le premier moyen :

Vu l'article 792 du code civil ;

Attendu qu'il résulte de ce texte que la simulation n'emporte pas présomption de recel à l'égard du successible gratifié par une libéralité déguisée, lequel ne peut être frappé des peines du recel que lorsqu'est apportée la preuve de son intention frauduleuse, élément constitutif de ce délit civil ;

Attendu que pour déclarer Anne-Marie Z... coupable de recel sur les meubles que sa mère lui avait vendus le 17 décembre 1980, l'arrêt énonce que l'acte de vente se situe dans un contexte particulier, constitué par trois opérations du même jour, qui visent toutes à légitimer la transmission du mobilier à Anne-Marie Z... et constitue une donation déguisée ;

Qu'en se déterminant ainsi, sans caractériser l'intention frauduleuse d'Anne-Marie Z... , la cour d'appel a violé le texte susvisé ;

Et sur le second moyen, pris en sa première branche :

Vu l'article 792 du code civil ;

Attendu que pour déclarer Anne-Marie Z... coupable de recel sur la somme de 800 000 francs (121 959,21 euros) prélevée sur le compte détenu à la Dresdner Bank par les époux X..., l'arrêt retient qu'il résulte de la simple comparaison des dates et des montants qu'il n'y a aucune concordance entre le relevé, non assorti de pièces justificatives, des donations reconnues par Anne-Marie Z... et les opérations effectuées à son profit en janvier 1981 à la Desdner Bank et que cette appréhension apparaît bien comme un prélèvement supplémentaire qui s'ajoute à ceux reconnus par elle et qui constitue un divertissement au sens de l'article 792 du code civil ;

Qu'en se déterminant ainsi, sans caractériser l'intention frauduleuse d'Anne-Marie Z... , la cour d'appel a encore violé le texte susvisé ;

PAR CES MOTIFS, et sans qu'il y ait lieu de statuer sur les autres griefs :

CASSE ET ANNULE, mais seulement en ce que il a décidé qu'Anne-Marie Z... avait recelé les meubles d'une valeur de 116 335,37 euros ayant fait l'objet d'une vente fictive le 17 décembre 1980 et une somme de 121 959,21 euros prélevée sur le compte de ses parents à la Dresdner Bank , l'arrêt rendu le 18 novembre 2004, entre les parties, par la cour d'appel de Colmar ; remet, en conséquence, sur ces points, la cause et les parties dans l'état où elles se trouvaient avant ledit arrêt et, pour être fait droit, les renvoie devant la cour d'appel de Metz ;

Condamne M. X... aux dépens ;

Vu l'article 700 du nouveau code de procédure civile, rejette la demande de M. X... ;

Dit que sur les diligences du procureur général près la Cour de cassation, le présent arrêt sera transmis pour être transcrit en marge ou à la suite de l'arrêt partiellement cassé ;

Ainsi fait et jugé par la Cour de cassation, première chambre civile, et prononcé par le président en son audience publique du douze décembre deux mille six.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Faux testament : demander une experimentéise en écriture
 
Succession à Toulouse : l'héritier doit apporter la preuve que le testament n'est pas valable.
 
Partage du patrimoine : rescision pour lésion de plus du quart
 
Droit des successions : La Cour d'appel de Paris revient sur les relations entre héritier réservataire et légataire universel.
 
Partage de la succession : conflit entre enfants du défunt et conjoint survivant
 
Un nouveau gros dossier de succession pour Avocats Picovschi mobilise toute sa créativité et sa pugnacité
 
Donation au dernier vivant, legs et recel successoral
 
Changer d'avocat en droit des successions : pourquoi et comment ?
 
Conflit entre héritiers : les litiges en matière de succession !
 
Blocage de succession ? Faites appel à un avocat
 
Action en retranchement et révocation de l'adoption, quelles conséquences sur la succession ?
 
Héritiers, comment demander sa part d’héritage ?
 
Conflit entre l’héritier légataire universel et les autres héritiers : que faire ?
 
Les héritiers peuvent-ils poursuivre l’action judiciaire intentée par le défunt ?
 
Les héritiers peuvent-ils avoir accès aux données personnelles du défunt ?
 
Ces personnes prêtes à tout pour hériter !
 
Pourquoi prendre un avocat pour une succession ?
 
Régler et valoriser la succession : le rôle de l’avocat
 
La liquidation du régime matrimonial d’un divorce antérieur a-t-il des conséquences sur la succession ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris