L’inventaire d’une succession


- avocats au Barreau de Paris | Publié le

Au moment de l’ouverture d’une succession, on procède à l’inventaire des biens du défunt, le tout afin de procéder au partage de son patrimoine. Comment se dresse l’inventaire ? Dans quels délais doit-il être fait ? Quels sont les biens pris en compte ?

L’inventaire : étape préalable au partage des biens

L’inventaire, prévu aux articles 1328 à 1333 du Code de procédure civile, est l’acte descriptif et parfois estimatif répertoriant l’étendue de l’actif et le passif d’un défunt.

Souvent, le partage du patrimoine est source de conflits entre les héritiers, car ils ne connaissent pas réellement l’étendue du patrimoine du défunt ou parce qu’ils ne sont pas d’accord sur le partage des biens. Dans ces cas-là, l’établissement d’un inventaire est vivement conseillé, car il va permettre aux héritiers de connaître la réelle valeur du patrimoine du défunt et pouvoir plus aisément se prononcer sur l’option successorale.

En effet, à la suite d’un décès, les héritiers disposent de plusieurs possibilités concernant la succession ; il s‘agit de l’option successorale :

  • Accepter purement et simplement la succession ;
  • Accepter la succession à concurrence de l’actif net ;
  • Renoncer à la succession.

L’importance de cette option successorale réside dans le caractère obligatoire de l’établissement d’un inventaire en cas d’acceptation d’une succession à concurrence de l’actif net.

L’inventaire est-il obligatoire ?

En principe dresser un inventaire n’est pas obligatoire. Cependant, il existe certains cas qui exigent son établissement :

  • En cas d’acceptation à concurrence de l’actif net ;
  • Si un des intéressés requiert une protection particulière comme les mineurs ou les majeurs protégés ;
  • En cas de succession dévolue à l’État c’est-à-dire lorsque la succession est vacante ou en déshérence ;
  • En cas de procédure de partage judiciaire
  • Après une apposition de scellés

En outre, il existe un avantage fiscal à dresser un inventaire, car il permet aux héritiers de diminuer la valeur de certains meubles dans la déclaration de succession et se voir ainsi réduire les droits de succession

Conformément à l’article 1330 du Code de procédure civile, il revient au notaire d’établir l’intitulé d’inventaire successoral. Il partage cette compétence avec le commissaire-priseur et plus rarement avec un huissier de justice.

C’est cet acte qui va désigner les qualités et droits de ceux qui peuvent prétendre à la succession. Il va permettre au notaire de procéder au partage des biens entre les héritiers.

Quels sont les délais légaux pour réaliser l’inventaire ?

Il n’existe pas de délais imposés pour les héritiers souhaitant procéder à la réalisation d’un inventaire.

Une exception infirme néanmoins la règle et conformément à l’article 790 du Code de procédure civile, en cas d’acceptation à concurrence de l’actif net, l’inventaire doit être déposé au greffe du Tribunal de Grande Instance dans un délai de 2 mois à compter de la déclaration de l’option successorale. Des délais supplémentaires peuvent être accordés exceptionnellement.

Nos lecteurs ont aussi aimé

La déclaration de succession et son contrôle fiscal
 
Partie 2 : Les démarches à effectuer sur le plan fiscal et patrimonial après un décès
 
Mesures conservatoires prises après l'ouverture d'une succession
 
Partie 1 : Un éclaircissement sur le testament
 
Le droit facilite la reconnaissance des droits des enfants illégitimes
 
Succession vacante : que faire quand personne ne s'est présenté à l'ouverture de la succession ?
 
La date de rédaction d’un testament peut-elle remettre en cause sa validité ?
 
Exhumer un corps après une succession : est-ce possible ?
 
Souscription douteuse d’assurance vie, contestez-le !
 
Donation au dernier des vivants
 
Prescription et succession : il n’est peut-être pas trop tard
 
Délai de règlement d’une succession : quelle est la norme ?
 
Succession et héritier mineur : comment gérer l’héritage ?
 
La déclaration de succession
 
Succession et enfant non reconnu : que faire ?
 
Conflit entre héritier et inventaire successoral : que faut-il faire ?
 
Contester une donation : comment marche le rapport à la succession ?
 
Renoncer à un héritage : quelles conséquences sur la succession ?
 
Héritiers d’une succession internationale : dans quel pays faut-il payer les droits de succession ?
 
Comment repérer une donation déguisée ?
 
Le règlement d’une succession
 
Succession : qui choisit le notaire ?
 
Succession : qu’est-ce qu’un acte de notoriété ?
 
Succession : mandat successoral, mode d’emploi
 
Personne absente ou disparue : quid de la succession ?
 
Succession : à quoi sert l’acte de notoriété ?
 
Comment renoncer à un héritage avant le décès ?