Patrimoine important : faire administrer sa succession


Par Avocats Picovschi - avocats au Barreau de Paris |
Mis à jour le 19/08/2016 Publié le 16/08/2012

Avocats Picovschi

SOMMAIRE

Au cours de votre vie vous avez acquis des œuvres d’art, des biens immobiliers en France et à l’étranger, des parts de société… Il peut être utile de prévoir la gestion et la transmission de votre patrimoine afin de prévenir tout contentieux. En effet, les conflits entre héritiers apparaissent essentiellement lorsqu’il s’agit d’évaluer le montant de la succession et d’opérer le partage. L’expérience d’un avocat en droit des successions sera nécessaire afin d’organiser correctement la transmission de votre patrimoine.

Administrer sa succession par un exécuteur testamentaire

Tout individu est libre de rédiger un testament afin d’y exprimer ses volontés et de nommer un exécuteur testamentaire qui, au jour de la survenance de son décès, interviendra pour gérer sa succession.

Cet exécuteur testamentaire doit être une personne de confiance puisqu’il sera tenu de veiller à la bonne exécution des dernières volontés du défunt. Il peut disposer de pouvoirs plus ou moins importants sur la succession suivant les cas. Ses pouvoirs et sa fonction peuvent être sujets à différentes contestations de la part des héritiers.

Le Code civil a prévu des cas (notamment faute grave ou contestation du testament par les successibles) dans lesquels l’exécuteur testamentaire peut être relevé de ses fonctions.

En cas de conflit avec la personne de confiance désignée, les héritiers ne seront pas totalement démunis et pourront faire valoir leurs droits. Le soutien et l’intervention d’un avocat compétent en droit des successions vous seront nécessaires afin d’assurer la défense de vos intérêts.

Avez-vous pensé au mandataire successoral ?

Vous pouvez prévoir par avance le déroulement de votre succession en nommant un mandataire successoral. Il existe trois types de mandat : le mandat à effet posthume, le mandat amiable et le mandat successoral judiciaire. Pour la gestion de grosses successions dont les risques de conflits sont importants, il peut être avisé de prévoir un mandataire successoral.

Le recours au mandat à effet posthume reste très réglementé par le législateur et doit être fait devant notaire. Il faut donc « un intérêt sérieux et légitime au regard de la personne de l'héritier ou du patrimoine successoral, précisément motivé » (article 812-1-1 du Code civil).

Le recours à un conseil compétent en matière de transmission de patrimoine n’est pas à exclure, ce dernier pourra vous élaborer un mandat conforme à vos attentes. Sachez que cet acte devra prévoir toutes les éventualités possibles. De sa rédaction, de nombreuses conséquences en découleront.

Le recours à l’avocat indispensable

En cas de conflit entre les héritiers et l’exécuteur testamentaire ou le mandataire successoral, faire appel à un avocat sera indispensable.

Seul ce professionnel du droit saura trouver les solutions et arguments pour débloquer une situation litigieuse. Il sera l’unique interlocuteur habilité à vous représenter face au juge s’il y a lieu de passer par un partage judiciaire de la succession.

Avocats PICOVSCHI intervient dans tous types de contentieux opposant les héritiers entre eux ou avec un tiers à la succession. Que ce soit pour contester la désignation d’un bénéficiaire d’une assurance-vie ou d’un testament, assurer la transmission de votre patrimoine, nos avocats seront vous défendre et vous conseiller. Alors contactez-nous si vous souhaitez être défendu par notre Cabinet.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Pacte sur succession future : quand est-ce autorisé ?
 
Succession : protéger son concubin au moyen d'une tontine
 
Les pactes ou conventions sur succession futures
 
Inventaire de la succession : les conséquences juridiques
 
La réforme des successions du 23 juin 2006
 
Récapitulatif sur les démarches procédurales en matière de succession
 
Patrimoine important, héritiers réservataires, conjoint survivant : bien préparer sa succession avant décès et éviter les problèmes futurs
 
Gros patrimoines, héritages importants : les différents types de mandats permettant de simplifier la gestion de la succession
 
Organiser sa succession : pour prévenir tout risque de conflit futur, pensez aux legs
 
Testament-partage : héritiers, réclamez votre legs?
 
Le caractère insaisissable de l'assurance-vie soulevé dans l'affaire Tapie
 
Donataires : comment protéger vos donations face aux héritiers réservataires ?
 
Héritier : comment se défendre face à un légataire ?
 
Testament-partage et risque de conflits entre héritiers
 
La transmission d'un patrimoine sur plusieurs générations
 
Donation au dernier vivant : attention aux conflits avec les descendants
 
Enfants du 1er lit vs seconde épouse : quels sont leurs droits dans la succession ?
 
Conflit entre les héritiers et une fondation, la Cour d’appel de Paris se prononce
 
Privilégier certains héritiers : quelles conséquences sur les droits successoraux ?
 
De ISF à l’IFI : anticipez la réforme… et pensez à organiser votre succession !
 
Successions et cryptomonnaies : de nouveaux casse-têtes en perspective