Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

Ecrit par : Avocats Picovschi

 

SOMMAIRE

Que se passe-t-il quand le défunt n’a pris aucune disposition avant son décès pour transmettre son patrimoine. La pluralité d’héritiers peut rapidement être source de désaccords dans le cadre d’une succession sans testament. Conflits sur le partage des biens, sur leur estimation ou leur vente en cas d’indivision, des solutions existent pour parvenir à un règlement de la succession de manière rapide et efficace. Avocats PICOVSCHI met son expérience en matière successorale au service de vos intérêts, pour dénouer une succession dans l’impasse.

Successions bloquées, un phénomène devenu classique ?

Le droit des successions est une matière complexe et les conflits entre héritiers nombreux. Lorsque les héritiers ne parviennent pas à trouver un terrain d’entente ou que l’un d’entre eux garde le silence et se désintéresse de la succession, cette dernière peut rapidement se trouver bloquée.

Nul n’est tenu d’accepter une succession, ce qui peut inévitablement soulever d’importantes difficultés. Tout héritier bénéficie en effet d’une option successorale, lui permettant d’accepter la succession qui lui revient dans son ensemble, ou uniquement à concurrence de son actif net, ou de la refuser totalement.

Afin d’éviter des situations de blocage persistantes, des délais légaux ont été mis en place. Au stade de l’acceptation de la succession, les héritiers disposent d’un délai de dix ans pour se prononcer, faute de quoi ils seront considérés comme renonçant à celle-ci.

Par la suite, lorsque l’un des héritiers reste silencieux et ne participe pas au règlement de la succession, les cohéritiers peuvent lui ordonner de se prononcer dans des délais très courts. Faire appel à un avocat compétent en droit des successions peut dès lors s’avérer judicieux afin d’obtenir un dénouement rapide.

Gestion ou vente d’un bien en indivision : comment sortir du blocage ?

Une fois la succession acceptée, une situation d’indivision est créée entre les héritiers, et ce, jusqu’au partage. Dès lors, pour toute action réalisée sur les biens hérités, l’accord de la totalité des héritiers indivisaires sera nécessaire, puisque tous sont propriétaires.

L’indivision successorale peut dès lors être un obstacle au bon déroulé de la succession, dès lors qu’il existe un désaccord relatif à la gestion ou la vente d’un bien.

Gérer un bien à plusieurs n’est jamais aisé. Afin de faciliter le bon déroulé de la succession quant à la gestion des biens, les héritiers titulaires de deux tiers des droits indivis sur le bien ont la faculté d’accomplir certaines formalités importantes sur ce dernier. Ils peuvent ainsi procéder au renouvellement d’un bail par exemple.

Le mandat successoral peut également être un outil des plus utiles aux héritiers rencontrant des difficultés dans la gestion d’un ou plusieurs biens. Il permet alors de confier cette gestion à une personne tierce, chargée d’effectuer les actes courants liés à la conservation du bien, évitant de ce fait les conflits stériles.

La vente d’un bien en indivision requiert l’accord de tous les héritiers indivisaires. La situation peut alors rapidement se trouver figée si l’un d’entre eux ne donne pas son consentement et souhaite au contraire conserver le bien.

Il existe toutefois des moyens de contourner cette exigence d’unanimité, notamment lorsque l’intérêt commun des héritiers est mis en péril par le refus de vendre. Dès lors, l’un des héritiers indivisaires pourrait, seul, procéder à la vente du bien. Sous certaines conditions, les héritiers peuvent également solliciter l’autorisation du tribunal pour effectuer la vente. La présence d’un avocat expérimenté en matière successorale à vos côtés est alors un atout indispensable à la préservation de vos intérêts.

Enfin, une ultime solution reste la sortie de l’indivision, pouvant être effectuée par voie judiciaire en cas de refus des autres cohéritiers. Il est alors obligatoire de recourir aux services d’un avocat, qui lui seul pourra formuler les demandes nécessaires à votre défense auprès du juge.

L’experimentéise, un remède aux conflits relatifs à l’estimation du bien

L’estimation des biens est essentielle dans le cadre d’une succession, puisqu’elle permet d’évaluer l’actif successoral et la part revenant à chacun des héritiers. Les risques de mésentente sur la valeur d’un bien sont nombreux et la situation peut, une nouvelle fois, se retrouver figée.

L’avocat experimenté des successions bloquées est alors compétent pour solliciter une experimentéise auprès du juge, afin de fixer l’estimation et dénouer la situation.

Le recours au partage judiciaire des biens

Lorsque vient le moment du partage, des tensions peuvent apparaître entre les héritiers, soucieux de préserver leurs intérêts. Dans tous les cas, certains héritiers, notamment les descendants voire le conjoint survivant, bénéficient d’une part obligatoire dans la succession : la réserve héréditaire.

À défaut d’accord sur un partage amiable, un partage judiciaire des biens sera effectué, pour lequel l’assistance de l’avocat est obligatoire. Recourir à un avocat compétent reste judicieux même sur le plan amiable, tant la matière successorale est complexe et le respect des intérêts de l’héritier primordial.

Nos lecteurs ont aussi aimé

Gestion des successions : la surenchère sévit au Tribunal !
 
Dossier de successions, quel avocat devant quel tribunal ?
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession : le recel successoral
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession: la donation déguisée
 
Cour d'Appel de Reims et Avocat en succession : le contrat d'assurance-vie
 
Cour d'appel de Rouen, appréciation de la révocation d'une donation
 
Cour d'appel de Bordeaux, appréciation du caractère déguisé d'une donation
 
Cour d'appel de Poitiers, la contestation de l'authenticité d'un testament
 
Cour d'appel de Paris : la mise en oeuvre de la responsabilité du notaire
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Cour d'Appel de Grenoble et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Les pactes sur succession future
 
Recel de succession : comment se défendre ?
 
Peut-on privilégier un de ses héritiers ?
 
Problème de succession dans les familles recomposées
 
Problème de succession des droits liés au concubinage
 
Problème de succession né de l'existence d'une double-vie
 
Testament : Quelles formes choisir ?
 
Testament : comment rédiger le testament olographe ?
 
Problème de succession né de la renonciation à un héritage
 
Testament : comment se protéger en cas de faux testament ?
 
Testament : la contestation d'un testament authentique
 
Déshérence, apport du généalogiste et contrat de révélation de succession
 
Les possibilités d'échapper aux dettes successorales
 
Sanction de l'irrespect de dictée, la nullité du testament authentique
 
Usufruit universel : pas de sanction de recel successoral
 
Succession compte bancaire : des frais abusifs pratiqués par les banques ?
 
Un conjoint survivant usufruitier universel peut-il commettre un recel successoral ?
 
Avocat succession : réintégration à la succession d'un bien détenu par un usufruitier lorsque la rente n'a pas été payée
 
Succession internationale: de la compétence du juge
 
L'avocat en Droit des successions mène l'enquête
 
Droit des successions : le domicile, un élément essentiel
 
Délais de règlement d'une succession trop longs : comment réagir ?
 
Succession : que faire en cas de conflit avec le notaire ?
 
Conflit entre héritiers : faut-il signer l'inventaire de la succession ?
 
Succession : la prise en compte de l'enfant à naître dans la succession
 
La valeur ajoutée de l'Avocat dans les successions: l'intervention d'un experimenté permet le déblocage de nombreuses successions
 
Héritiers, faites appel à un experimenté pour débloquer la succession
 
Accepter ou rennoncer à une succession
 
Le mandat successoral : une solution au blocage de succession
 
La sommation d'opter : un moyen de contraindre un héritier à agir
 
Bénéficiaire d'un testament : comment vous défendre face aux héritiers qui s'estiment spoliés ?
 
Enfant adopté, défendez vos droits à l'héritage
 
Conflits entre héritiers : comment obtenir le partage des biens de la succession ?
 
Occupation du logement du défunt par l'un des héritiers : peut-on le contester ?
 
PACS et Successions : partenaire survivant, faites valoir vos droits
 
Succession bloquée et recherches d'héritiers infructueuses : quels recours ?
 
Succession et ISF : Avocats PICOVSCHI s'est illustré dans la défense de vos droits !
 
Prescription et succession : est-il trop tard pour agir ?
 
Successions et donations : faites très attention à l’évaluation des biens !
 
Sortir d’une succession bloquée : pensez-vous y parvenir seul ?
 
Succession bloquée par un héritier, comment sortir de l’impasse ?
 
Les conflits entre frères et sœurs lors d’une succession : comment les régler ?
 
Héritiers réservataires, comment exercer l’action en revendication ?
 
Héritiers mineurs : attention à la gestion de l’héritage
 
Acte authentique incorrect, comment réagir ?
 
Liquidation de succession, un avocat parisien à votre secours
 
La nullité du testament : mythe ou réalité ?
 
Succession qui traine : comment débloquer la situation ?
 
Héritage et conflits entre héritiers : en sortir
 
Délai de règlement d’une succession : quelle est la norme ?
 
Succession bloquée par un héritier : que faire ?
 
Succession bloquée : comment régler les conflits entre frères et sœurs ?
 
Héritier réservataire et légataire universel : quelle articulation ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris