Écrit par : Avocats Picovschi - avocat au Barreau de Paris

Ecrit par : Elodie Coipel, Juriste, Avocats Picovschi

Avocat expérimenté en droit des successions afin de débloquer les héritages, nous intervenons devant les tribunaux de la France entière et notamment devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. Il nous a paru utile de vous faire partager la jurisprudence de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence et notamment l'arrêt CA Aix-en-Provence, 18 Janvier 2011, Ch. 01 A, n°09/11165 relatif à la caractérisation de la faute du notaire.

Dans cette affaire, la Cour d'appel d'Aix-en-Provence a accepté la qualification de faute du notaire en reconnaissant le préjudice lié à son imprudence.

En l'espèce, Maître G. avait été chargé du règlement de la succession de Pierre C., décédé le 14 novembre 2005, laissant pour lui succéder ses deux enfants Bruno C. et Claudine C.
Les droits de succession et l'enregistrement de la déclaration de succession avaient été effectués par Maître G. le 30 mai 2006.

Le 5 avril 2007 Maître G. a reçu un avis de taxation d'office de la Direction Général des Impôts (DGI) contre le défunt au titre des revenus 2005 pour un principal de 20.392 € outre 816 € d'intérêts et 8.157 € de majoration. Cet avis faisait mention d'une mise en demeure préalable de souscrire la déclaration de revenus, adressée en recommandé à Maître G., notaire, le 11 décembre 2006 qui est restée sans réponse.

Par lettre recommandée datant du 17 avril 2007, Maître G. a informé  la DGI qu'il n'avait pas mandat de déclarer les revenus du défunt, et qu'elle devait s'adresser directement aux héritiers devant répondre de la notification.

Après avoir souhaité en vain que l'impôt soit acquitté également par les légataires particuliers, Bruno C. a fait établir un projet de déclaration de succession rectificative, incluant dans le passif de succession l'impôt sur le revenu 2005, ce qui aurait modifié le calcul les droits de succession.

Bruno C. reproche ainsi au notaire son inertie face à la demande d'imposition adressée par la Direction Générale des Impôts en décembre 2006, l'absence d'établissement de la déclaration sur les revenus 2005 du défunt, l'établissement d'une déclaration de succession erronée. Il assigne alors au tribunal.

Devant le tribunal, Maître G. nie avoir reçu la mise en demeure de la DGI en joignant à la succession de Pierre C. de souscrire la déclaration de revenus 2005 en précisant qu'il n'a pas été en possession de l'imprimé de déclaration de revenus « et pour cause, car il n'était en aucun cas de sa compétence d'établir cette déclaration, et de plus les héritiers ne l'avaient pas mandaté à cet effet ».
 
La Cour d'appel d'Aix-en-Provence retient qu' « en n'informant pas Bruno C. de l'existence de cette demande de déclaration ou à la rigueur la DGI elle-même, Maître G. a manqué à son obligation de diligence et d'information d'autant plus qu'il affirme n'avoir jamais été chargé personnellement d'effectuer la déclaration au titre de l'impôt sur les revenus 2005 ». Elle ajoute que « même si Bruno C. ne pouvait ignorer le principe de l'obligation déclarative, pour Pierre C., l'ignorance de l'injonction administrative a directement contribué à la mise en place d'une taxation d'office à son détriment quelques mois plus tard ».

La Cour d'appel d'Aix-en-Provence considérant que le préjudice résulte du refus d'intégrer l'impôt sur les revenus 2005 dans la déclaration rectificative, condamne le notaire Maître G. a payé la somme de 8.000 €.

La faute du notaire est souvent difficile à démontrer. Toutefois, cela reste possible avec le concours et le soutien d'un avocat compétent en droit des successions.

 

Nos lecteurs ont aussi aimé

Gestion des successions : la surenchère sévit au Tribunal !
 
Dossier de successions, quel avocat devant quel tribunal ?
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession : le recel successoral
 
Cour d'Appel d'Aix et Avocat en succession: la donation déguisée
 
Cour d'Appel de Reims et Avocat en succession : le contrat d'assurance-vie
 
Cour d'appel de Rouen, appréciation de la révocation d'une donation
 
Cour d'appel de Bordeaux, appréciation du caractère déguisé d'une donation
 
Cour d'appel de Poitiers, la contestation de l'authenticité d'un testament
 
Cour d'appel de Paris : la mise en oeuvre de la responsabilité du notaire
 
Cour d'Appel de Grenoble et Avocat en succession: la faute du notaire
 
Les pactes sur succession future
 
Recel de succession : comment se défendre ?
 
Peut-on privilégier un de ses héritiers ?
 
Problème de succession dans les familles recomposées
 
Problème de succession des droits liés au concubinage
 
Problème de succession né de l'existence d'une double-vie
 
Testament : Quelles formes choisir ?
 
Testament : comment rédiger le testament olographe ?
 
Problème de succession né de la renonciation à un héritage
 
Testament : comment se protéger en cas de faux testament ?
 
Testament : la contestation d'un testament authentique
 
Déshérence, apport du généalogiste et contrat de révélation de succession
 
Les possibilités d'échapper aux dettes successorales
 
Sanction de l'irrespect de dictée, la nullité du testament authentique
 
Usufruit universel : pas de sanction de recel successoral
 
Succession compte bancaire : des frais abusifs pratiqués par les banques ?
 
Un conjoint survivant usufruitier universel peut-il commettre un recel successoral ?
 
Avocat succession : réintégration à la succession d'un bien détenu par un usufruitier lorsque la rente n'a pas été payée
 
Succession internationale: de la compétence du juge
 
L'avocat en Droit des successions mène l'enquête
 
Droit des successions : le domicile, un élément essentiel
 
Délais de règlement d'une succession trop longs : comment réagir ?
 
Succession : que faire en cas de conflit avec le notaire ?
 
Conflit entre héritiers : faut-il signer l'inventaire de la succession ?
 
Succession : la prise en compte de l'enfant à naître dans la succession
 
La valeur ajoutée de l'Avocat dans les successions: l'intervention d'un experimenté permet le déblocage de nombreuses successions
 
Héritiers, faites appel à un experimenté pour débloquer la succession
 
Accepter ou rennoncer à une succession
 
Le mandat successoral : une solution au blocage de succession
 
La sommation d'opter : un moyen de contraindre un héritier à agir
 
Bénéficiaire d'un testament : comment vous défendre face aux héritiers qui s'estiment spoliés ?
 
Enfant adopté, défendez vos droits à l'héritage
 
Succession bloquée et absence de testament : quels sont vos recours ?
 
Conflits entre héritiers : comment obtenir le partage des biens de la succession ?
 
Occupation du logement du défunt par l'un des héritiers : peut-on le contester ?
 
PACS et Successions : partenaire survivant, faites valoir vos droits
 
Succession bloquée et recherches d'héritiers infructueuses : quels recours ?
 
Succession et ISF : Avocats PICOVSCHI s'est illustré dans la défense de vos droits !
 
Prescription et succession : est-il trop tard pour agir ?
 
Successions et donations : faites très attention à l’évaluation des biens !
 
Sortir d’une succession bloquée : pensez-vous y parvenir seul ?
 
Succession bloquée par un héritier, comment sortir de l’impasse ?
 
Les conflits entre frères et sœurs lors d’une succession : comment les régler ?
 
Héritiers réservataires, comment exercer l’action en revendication ?
 
Héritiers mineurs : attention à la gestion de l’héritage
 
Acte authentique incorrect, comment réagir ?
 
Liquidation de succession, un avocat parisien à votre secours
 
La nullité du testament : mythe ou réalité ?
 
Succession qui traine : comment débloquer la situation ?
 
Héritage et conflits entre héritiers : en sortir
 
Délai de règlement d’une succession : quelle est la norme ?
 
Succession bloquée par un héritier : que faire ?
 
Succession bloquée : comment régler les conflits entre frères et sœurs ?
 
Héritier réservataire et légataire universel : quelle articulation ?
 

Publication
Héritage & Succession est une publication d’Avocats Picovschi avocat au Barreau de Paris