Version ordinateur
Posez-nous vos questions pour aller plus loin

Home > Règlement d'une succession avec ou sans testament

Contestation de testament : quand des héritiers vous déclarent la guerre…

| Publié le 02/11/2016

Avocats Picovschi

illustration de l'article

SOMMAIRE

Vous êtes bénéficiaire d’un testament. Cependant les héritiers n’entendent pas vous laissez le moindre centime et décident donc d’engager une procédure en contestation du testament. La raison ? Ils considèrent que vous avez abusé du défunt ou que celui-ci n’avait pas toute sa tête au moment de sa rédaction. Sachez que face à cette situation douloureuse et injuste il existe des recours pour vous défendre !

Le testament source de contentieux

Il est de plus en plus fréquent de voir un testament contesté. En effet, le testament peut mettre à mal les attentes de certains héritiers tels que le conjoint survivant, les enfants… La situation peut être d’autant plus conflictuelle dans le cadre d’une famille recomposée.  

Les héritiers pensaient obtenir un bien, des actions, de l’argent et ils apprennent, au moment de l’ouverture de la succession chez le notaire, que leur père les a légués à une amie. Face à une telle surprise, les héritiers décident de contester, persuadés de leur droit. Rassurez-vous ! Vous aussi vous bénéficiez de recours qu’un avocat expérimenté en droit des successions saura mettre en place.

En effet, chaque personne est libre de disposer des biens qu’elle détient par un testament en respectant les formes prévues par la loi. Hormis en présence d’enfants (héritiers réservataires) et dans certains cas d’un conjoint, le testateur peut disposer de la totalité de son patrimoine et le transmettre ainsi à la personne de son choix. En présence d’héritier réservataire, cette liberté est réduite à ce qu’on appelle la quotité disponible.

Il existe plusieurs types de testament dont chacun a sa particularité et ses conditions de validité. Les plus utilisés sont le testament authentique qui requiert la présence du notaire et le testament olographe qui doit être écrit, daté et signé de la main du testateur. Ce dernier est souvent source de contentieux. Les héritiers vont contester par exemple la signature apposée sur le testament en considérant qu’il ne s’agit pas de la signature habituelle du défunt ou contester la date du testament en estimant qu’à cette période le défunt n’avait pas toute sa tête.

Au moment de l’ouverture de la succession, le notaire doit consulter le Fichier Central des Dispositions des Dernières Volontés pour s’assurer de l’existence ou non d’un testament.

Si vous avez été institué par un testament vous êtes un légataire. Ainsi vous pouvez être légataire à titre particulier, universel ou légataire à titre universel.

Si vous êtes institués légataire universel sachez que c’est souvent pour ce type de legs que les contestations sont les plus importantes notamment en présence d’héritiers réservataires. Etant donné que ces derniers ont droit à leur réserve, la question de l’indemnité de réduction peut se révéler problématique et vous pouvez vous trouvez face à des héritiers qui refusent que vous ayez le moindre droit dans la succession. Il est important que vous agissiez, avec l’aide de votre avocat, pour que vous obteniez vos biens en conformité avec la volonté du défunt.

Le recours à l’avocat : une aide précieuse

Les héritiers contestent, le dialogue est rompu et vous savez qu’ils ne souhaitent rien vous laisser. Face à ce type de situation vous pouvez vous sentir seul et désorienté sur la procédure à suivre, un avocat compétent en droit des successions saura vous accompagner et faire en sorte d’obtenir ce à quoi vous avez droit !

Sachez que la procédure sera alors engagée devant le TGI. L’avocat vous aidera à constituer et rassembler des preuves sur la validité du testament pour contrer les arguments de la partie adverse.

L’avocat pourra également tenter une négociation entre les parties pour arriver à une situation qui convienne à tout le monde. 

Dès qu’il y a un conflit la présence d’un avocat est indispensable pour débloquer la situation. Avocats Picovschi fort de son expérience en droit des successions vous accompagnera et s’occupera de mettre en place toutes les actions nécessaires afin que votre legs vous soit délivré, conformément à la volonté du défunt, dans les plus brefs délais !

Cet article est mis en ligne à des fins d'information du public et dans l'intérêt des justiciables. Il est régulièrement mis à jour, dans la mesure du possible. En raison de l'évolution permanente de la législation en vigueur, nous ne pouvons toutefois pas garantir son application actuelle et vous invitons à nous interroger pour toute question juridique ou problème concernant le thème évoqué au 01 56 79 11 00. En aucun cas le Cabinet ne pourra être tenu responsable de l'inexactitude et de l'obsolescence des articles du site.

Vous voulez plus d'informations ?

Plus de conseils ? Appelez-nous.

+33 (0)1 56 79 11 00

90 av. Niel & 69 rue Ampère - 75017 Paris

Les lecteurs d'Héritage Succession ont aussi aimé

Votre avis nous intéresse

Le responsable de traitement des données à caractère personnel collectées sur le présent site Internet est Gérard PICOVSCHI, Avocat au Barreau de Paris. Les informations recueillies font l'objet d'un traitement informatique destiné à respecter nos obligations déontologiques et à prévenir d'éventuels conflits d'intérêts.Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant au service Informatique et Libertés : 69 rue Ampère, 75017 Paris (e-mail : avocats[at]picovschi.com). Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.